Julien Oeuillet travaille comme reporter indépendant pour divers médias de langue anglaise et française. Belge aux racines linguistiques et familiales multiples, il a sillonné le continent européen, et vit chaque jour en polyglotte entre les mondes anglophones et francophones. Son travail est fortement inspiré par ce profil cosmopolite.

Travaux actuels

En langue anglaise, il écrit principalement pour le Sydney Morning Herald, The Age, et les autres quotidiens du groupe australien Fairfax media, ainsi que pour le magazine bruxellois anglophone The Brussels Times. Son travail en langue française est principalement publié sous forme de livres et de films documentaires.

Il travaille sur des sujets divers, notamment :

· La Belgique et le monde francophone pour le compte de la presse anglophone, avec une rubrique dans le Brussels Times et des reportages publiés pour Fairfax. Il est également co-auteur avec Philippe Dutilleul d'un livre sur la Belgique, Ils sont fous ces belges.

· Les crimes de guerre commis dans la région du Kivu, à l'est de la République Démocratique du Congo, où il s'est rendu pour l'écriture d'un livre en français et la publication de reportages dans la presse australienne.

· Les micro-Etats, leur politique et leur économie. Ses recherches sur le sujet ont donné un documentaire, Bienvenue chez les p'tits : voyage en Andorre, Monaco, Liechtenstein.

· Les micronations et autres pseudo-pays (Liberland, Araucanie, Hutt River, etc.), un travail qu'il réalisa sous forme de documentaires et d'articles dans les deux langues, notamment Monseigneur et les Indiens. Il a aussi publié les résultats d'une massive investigation sur l'arnaque à l'usurpation de titres de noblesse dans un livre intitulé Le Business des Vanités, qui fut qualifié par la presse belge de "vaste" et "passionnante enquête".

· La société et culture balte, en particulier la Lituanie. Il est l'auteur de l'un des rares livres écrits sur ce pays en langue française, Lituanie, les feux de Pierre. En 2011-2014, il a travaillé avec la journaliste lituanienne Egle Merkyte sur des sujets sur la Belgique pour la LRT, la télévision publique de la Lituanie.

Julien Oeuillet a donné de nombreuses conférences en Belgique, France, Lituanie, et Italie, sur ces divers sujets. Il a lui-même été interviewé de nombreuses fois pour des médias belges, français, lituaniens, suisses, et même par le New-York Times.

Travaux antérieurs

La carrière de Julien Oeuillet s'est confondue avec celle de Philippe Dutilleul de 2009 à 2013. Pendant cette période, unis par une même éthique du métier de journaliste d'investigation, les deux hommes ont mis en valeur leurs différences d'âge et de profil pour co-écrire un livre sur la Belgique, réaliser deux films documentaires ensemble, et donner un grand nombre de conférences, de cours, et d'interview en commun. Les deux films, Monseigneur et les Indiens et Bienvenue chez les p'tits : voyage en Andorre, Monaco, Liechtenstein, sont un travail d'investigation sur le rôle de l'état à travers des exemples extrêmes. Ils ont été réalisés dans un style proche de l'émission Strip-Tease (dont Philippe Dutilleul était un membre important) et ont été diffusés sur la RTBF et France 3 respectivement en 2012 et 2013.

De 2010 à 2015, il a également enseigné pour l'ESJ, et fut responsable du cycle d'études de cette école à Bruxelles : pendant cinq ans, il a accompagné des étudiants en journalisme dans leur découverte du métier dans la capitale belge et européenne.

Auteur

Julien Oeuillet est auteur en langues française et anglaise et a publié des nouvelles en magazine dans les deux langues. En 2009, la publication de son premier roman en langue française, Revolution Motel, a suscité un accueil critique positif, et une nomination au Prix Senghor. Dans ses deux romans francophones, il est fortement influencé par l'expérience du bilinguisme et des auteurs anglo-saxons tels Philip K Dick, Nabokov, Eugenides, Mervyn Peake, etc. Ses textes reflètent également de son intérêt pour la culture balte, la musique "classic-rock", et sa passion pour la Belgique.

Autres travaux

Julien Oeuillet a travaillé sur plusieurs radios de la RTBF. Il a effectué des sujets d'actualité européenne et sur des faits historiques pour la Prem1ère en 2008-2010. Sur la même période, il a été l'une des voix de l'infotrafic et de la météo pour VivaCités et Classic 21, et animé des émissions rock pour Classic 21. En 2013, il a participé au lancement de la radio bruxelloise BXFM, pour qui il a réalisé une série d'interviews de dirigeants européens en 2014.

Avant d'étudier le journalisme, Julien Oeuillet a été diplômé en droit. Il a gardé une affinité avec le monde juridique et travaillé sur des projets journalistiques internes au monde des avocats. Il a ainsi créé en 2013 pour le réseau Eurojuris un magazine en-ligne en langue anglaise qu'il a contribué à alimenter en articles d'intérêt aux juristes depuis.

Julien Oeuillet a écrit pour plusieurs médias de presse écrite. Son premier travail d'investigation fut publié en presse spécialisée histoire en 2008 et portait sur les circonstances de l'arrestation des grands criminels nazis en 1945. En 2007-2008 il a tenu une rubrique dans le Journal du Mardi où il a aussi publié des reportages. Il a écrit des récits de voyage en Europe pour la presse jeunesse en 2008. Dans les années 2003-2005, il a été pigiste pour plusieurs magazines et pour Canal + et I-Télévisions

De 2005 à 2007, il a travaillé en Wallonie pour les Editions Labor.